Projection-débat "Les Médias, le Monde et Moi"

Rassurant, encourageant, riche, stimulant, espoir, responsabilisant, interpelant, inspirant, global, courageux, solutions, regard vers l'avant, émouvant, pédagogique, poignant, énergisant  

Voilà quelques mots qui résument l'état d'esprit des spectateurs à l'issue de la projection qui a eu lieu ce 9 avril 2019 au Lucernaire à Paris. La salle était comble, les spectateurs ravis.   

 De quelle projection s'agissait-il ? Du documentaire "Les média, le monde et moi" réalisé par Anne-Sophie Novel.   

Anne-Sophie est journaliste et a réalisé un documentaire sur ce dont traite le journaliste à savoir l'information. Ou, pour faire simple, à travers le fil rouge du "comment est-elle produite et comment est-elle consommée", Anne-Sophie aborde tout un tas de questions posées tant par ceux qui produisent l'information que par ceux qui la consomment.    Le premier constat du documentaire ? Une défiance élevée vis-à-vis des media ... Parallèle intéressant sur l'échange qui a suivi la projection : cette défiance se retrouve dans de nombreux secteurs de la société comme le monde politique, l'industrie agro-alimentaire ...   

 Les questions s'enchaînent.   

 Que devrait permettre / apporter le journalisme ? Quelle pourrait être son utilité pour la société ?  Que devrait susciter l'information chez le lecteur ?  Quelle responsabilité devrait incombe au journaliste ?  Quelle responsabilité devrait incombe au lecteur ?   

 Le monde évoluant rapidement, le journalisme lui aussi fait sa mue, tant en interne (modèles économiques à revoir / nouvelles attentes / nouvelles approches journalistiques) qu'en externe (youtubeurs ...). Le format papier n'est pas mort, il se réinvente, se rapproche de ses lecteurs, les fait identifier leurs sujets d'intérêt, évolue pour avoir une véritable valeur ajoutée, où le lecteur peut se dire "oui, ça m'est utile, ça m'aide, voilà ce que j'attends d'un média".   

Au-delà de toutes ces questions, Anne-Sophie met le doigt sur ce qui devrait nous interroger au plus haut point. La finalité de ces informations. Notre cerveau ingurgite des informations à longueur de journée ... quel en est l'impact sur notre perception du monde, sur notre perception des autres ? Imaginons un instant qu'avec des informations différentes, nous puissions ressentir, penser et agir différemment ? Avons-nous conscience que le monde ne se résume pas à des guerres, des famines, des viols, des meurtres, qui sont pourtant le lot quotidien des médias d'information ?  

Le monde de la psychiatrie étudie depuis plus d'un siècle ce qui ne va pas chez l'être humain et se dit aujourd'hui : " tien, et si on regardait ce qui va chez nous, si on regardait les conditions qui nous permettent d'aller bien, d'aller mieux que bien, qu'est-ce qui se passerait ?"  Observer le monde n'est pas anodin. Nous voyons ce que nous voulons voir et à travers ce que nous regardons, nous créons notre propre réalité. Cela s'appelle un biais.    

Dans un pays aussi défiant que le nôtre, et si chacun – du journaliste au lecteur – devait se responsabiliser pour observer en conscience ce qui lui est utile et bon pour lui ?   

 Rassurant, encourageant, riche, stimulant, espoir, responsabilisant, interpelant, inspirant, global, courageux, solutions, regard vers l'avant, émouvant, pédagogique, poignant, énergisant  

 Et si vous alliez vous faire votre propre opinion plutôt que de continuer à me lire ?  https://lesmediaslemondeetmoi.com/le-film/ 

Wiliam pour l'équipe Eklore

Retour à la liste des actualités