Blog

Qu'est-ce que le Lab Eklore ?

Le Laboratoire de recherche-action sur l'engagement humain & citoyen au travail

Nous développons un laboratoire de recherche-action pour explorer comment les entreprises et les organisations peuvent réinventer un modèle de management qui rend possible de concilier performance et respect de l’humain.

Ce laboratoire rassemble :

  • LDB Mica Research, un institut d’études marketing internationales, spécialiste de la Satisfaction client
  • des chercheurs en sciences humaines : économie, sociologie, psychologie, philosophie, etc.
  • des experts de l’entreprise : DRH, directeurs RSE, directeur de l’engagement, président d’association de cadres et dirigeants, etc.

Constat 

De nombreux systèmes – système alimentaire, les médias, le monde travail… - sont en crise, en pleine mutation et ont besoin d’une profonde transformation.

Pendant longtemps, le travail a été considéré par les salariés comme un simple moyen de subvenir à ses besoins. Aujourd’hui, le travail a pris une place considérable dans la société. Les salariés cherchent à s’y sentir bien et la question du bonheur au travail explose. Il y a une injonction à être le plus heureux possible, être le mieux au boulot possible mais si on regarde les chiffres il n’y a jamais eu autant d’arrêts maladie ni autant de maladies professionnelles (burn out, bore out, brown out…) : 7 salariés sur 10 déclarent avoir un travail nerveusement fatigant (Malakoff-Médéric, 2016), 52% des salariés se disent anxieux au travail, 29% présentent un niveau dépressif élevé et 6% sont probablement en dépression (Cabinet Stimulus, 2017), 18% des salariés affirment avoir été victimes d’un burn-out (syndrome d’épuisement professionnel) et 22% en ont été témoins dans leur entreprise (Viavoice/Harmonie Mutuelle, 2017)[1].

Ainsi, le mal-être des salariés augmente alors que les entreprises n’ont jamais fait autant pour leur bien-être. Comment explique-t-on ce paradoxe ? Pour Julia De Funès, le constat est simple : il y a une bonne intention mais le cheminement n’est pas le bon. Pour elle, l’idéologie du bonheur qui consiste à dire : « des gens plus heureux au boulot seront plus performants » est un paralogisme énorme. C’est exactement l’inverse « si on offre la possibilité aux gens d’être performants, actifs et acteurs de leur job alors ils seront plus heureux au travail ».

 

Problématique

Face à certains défis éthiques et humains en entreprise, il est difficile d’oser répondre avec justice et justesse. 

Une tension de taille existe depuis toujours en entreprise : les objectifs attendus pour les employés (ex : routiniser ses tâches pour diminuer la charge mentale) versus les objectifs sous contraintes de l’entreprise (ex : doit faire changer les choses pour s’adapter au marché).

C’est à cette tension que le Lab Eklore souhaite s’intéresser.

Intention

Le lab Eklore souhaite identifier les leviers qui permettront d’impulser une dynamique humanisante et responsabilisante en entreprise et au-delà.  

Nous souhaitons d’abord inviter les personnes au travail dans un cheminement philosophique et citoyen de conscientisation de leurs rapports à eux-mêmes et au monde. Comment les individus vivent leurs émotions, leurs rapports aux autres, et leur engagement au travail et à leur citoyenneté ? Ce chemin de conscientisation sous-tend une question majeure : en quelle mesure sommes-nous libres et comment pouvons-nous nous émanciper de processus culturels pouvant nous éloigner de notre humanité ?

1ère action

Pour cela nous souhaitons commencer par créer le Baromètre Eklore, un instrument de mesure de l'émancipation des personnes au travail.

Ce questionnaire proposera une mesure de de l’état de santé des organisations et de leurs employés.

 

Retour à la liste des actualités